Comment utiliser son blender chauffant ?

Comment utiliser son blender chauffant ?

Le blender chauffant s’utilise de la même manière que le blender traditionnel à cela prêt que vous avez la possibilité de choisir votre programme de chauffage parmi plusieurs. La plupart des modèles propose ainsi de faire : des soupes, des velouté, des purées etc.. Vous souhaitez en savoir plus sur tout cela ? Suivez le guide pour ne pas rater vos recettes.

Histoire des mixeurs : d’ou viennent-ils ?

Le mixeur de stand vient à l’origine des Etats-Unis et a été introduit par l’Américain polonais Stephen J. Poplawski. Celui-ci  a travaillé sur des mixeurs destinés à produire des boissons à partir de 1919. Quelques années plus tard seulement – en 1922 – un premier modèle a été breveté.

A l’époque il s’agissait d’une vrai révolution. Imaginez : il était ainsi possible de faire des boissons aujourd’hui bien connues comme des milkshakes. Dans les années 30, le modèle a également été produit et démocratisé par L. Hamilton, Fred Osius et Chester Beach sous la marque Hamilton Beach Company. A partir de là de plus en plus de fabricants voient le jour, comme Fred Waring, qui amène sur le marché le Waring Blendor. Ce mouvement se poursuit dans les années 40 et 60 ou d’autres marques ont gagné en popularité, notamment Vitamix et Osterizer.

En Europe, le principe du mixeur n’a été repris que dans les années 40. Le  suisse Traugott Oertli s’est ainsi basé sur le premier modèle des Waring Blendors pour concevoir son produit. Il s’est orienté vers la structure technique et le design du mélangeur sur socle et a développé le blender Turmix.

Ce blender était même connue en Amérique du Sud, où elle a été développée et vendue sous la marque Walita. Après la Seconde Guerre mondiale, d’autres marques sont apparues sur le marché avec leurs mixeurs. Par exemple, la table de mixage Starmix d’Electrostar en 1948, ou le Multimix de Braun en 1950.

Comment fonctionne un blender ?

Quelles sont les différentes parties composant votre blender ?

Fondamentalement, le mélangeur se compose de seulement trois éléments : le moteur, le bol avec les lames et un couvercle. Ceux-ci doivent être branchés ensemble et branchés sur secteur pour fonctionner. La manipulation est en fait assez facile. En règle générale, il n’y a que quelques boutons sur lesquels vous devez appuyer. Si un appareil ne démarre pas, il est possible que le couvercle ne soit pas correctement fermé ou que le bol mélangeur ne soit pas correctement encastré dans le bloc moteur. Ces deux petits détails peuvent bloquer le système de sécurité.

Le panneau de commande est situé à l’extérieur du bloc moteur. Selon le fabricant et le modèle, vous pouvez mettre la machine en marche, sélectionner certains programmes et contrôler la vitesse à laquelle vos fruits ou légumes sont réduits en purée. Des programmes supplémentaires atypiques sont utilisés pour la production de glace pilée et de smoothies. Souvent, il y a aussi une fonction d’impulsion spéciale avec laquelle vous pouvez hacher des noix ou des herbes. Tous les programmes peuvent être distingués en appuyant sur la touche correspondante.

Chaque mixeur est équipé d’un grand bol, et il peut y avoir d’autres petits pots dans le pack qui vous est livré ou que vous avez acheté en magasin. Le grand bol du mélangeur contient entre un et deux litres de liquide. Au fond du récipient se trouvent les lames des couteaux, elles sont dotées de deux à six lames de coupe qui peuvent être orientées vers le haut, sur le côté ou vers le bas. Cela dépendra alors de votre blender chauffant

Le bol qui fait office de récipient est recouvert d’un couvercle. Parfois, les machines ne peuvent être démarrées que si le couvercle est correctement fixé. Ceci sert également de protection contre les éclaboussures pendant le processus de mélange.

L’utilisation de mon blender chauffant : quoi savoir ?

Les blenders chauffant ont pour la plupart des programmes automatiques, rendant leur utilisation très facile. Il suffit de parcourir la notice d’utilisation et vous pourrez vous en rendre compte assez vite. Les programmes permettent de choisir l’option de cuisson ainsi que la vitesse de rotation des lames.

Le nettoyage du blender n’est pas bien plus compliqué. Pensez juste à rincer votre appareil avec de l’eau et un peu de liquide vaisselle. Attention toutefois certaines parties de votre blender (celles électriques) n’aiment pas spécialement l’eau. Il faut donc éviter de mettre votre appareil directement au lave vaisselle.

Quelles sont les règles de sécurité importantes ?

Avant d’utiliser votre blender il est important de lire attentivement le mode d’emploi. Pour éviter tout risque de choc électrique, ne laissez pas l’appareil entrer en contact avec de l’eau.

Un autre point important est le nettoyage. La plupart des mixeurs sont conçus de telle manière à ce que les pièces soient démontables individuellement. Ainsi, les couteaux, le récipient ainsi que le couvercle de protection peuvent être enlevés individuellement et nettoyés. Mais attention, les couteaux sont très tranchants ! Il faut aussi toujours veiller à ce que les différentes pièces soient adaptées au lave-vaisselle.

Les blenders chauffants ont de plus la particularité d’être très chauds. Il faut donc prendre des précautions supplémentaires pour éviter les brûlures. Par exemple vous pouvez privilégier un blender chauffant ayant une très bonne isolation afin de ne pas vous brûler si vous le saisissez par le socle. Un autre conseil est de privilégier à l’achat les blender chauffant avec une ance permettant de le saisir sans aucun risque. Enfin, plus votre blender est lourd plus il est courant de le laisser accidentellement tomber.